Carthage

Carthage aurait été fondée vers 814 av. J-C  par la princesse Elissa, sœur du roi de Tyr, Pygmalion. Son destin, aussi grandiose que tragique, l’amena d’abord au fait de la puissance et de la prospérité au début du 3ème siècle av. J-C lorsqu’elle dominait économiquement la Méditerranée occidentale. Mais les trois guerres puniques qu’elle mena contre Rome (264-146 av.J-C) aboutirent à sa destruction complète. Reconstruite par les Romains en 44 av. J-C, Carthage redevient sous l’empereur Auguste la cité la plus prospère d’Afrique. Pillée par les Vandales en 440, reconstruite par les Byzantins en 533, elle fut finalement conquise par les Arabes en 698. Carthage sera alors démantelée et servira de carrière pour la construction de Tunes (Tunis).

Figurant depuis 1979 sur la liste du patrimoine mondial établie par l’UNESCO, le site archéologique de Carthage est protégé de façon draconienne par une loi de classement national.

A ne pas manquer :

L'amphithéâtre : Construit au Ier siècle ap. J-C. à l’extérieur de la cité, l’amphithéâtre de Carthage était considéré comme l’un des plus grands de l’empire romain.  Aujourd’hui, légèrement en retrait de la route, ne subsiste plus qu’une arène de forme ovale, de 65 m de long sur 37 de large avec, aux deux extrémités, les accès par lesquels arrivaient les bêtes sauvages.

Le tophet de Salammbô: Situé non loin des ports puniques, c'est un enclos sacré où les Carthaginois auraient sacrifié leurs enfants aux divinités protectrices Tanit et Baal Hammon selon une historiographie bien ancrée.

La basilique de Carthagena et Le musée paléo chrétien

Le quartier Magon: situé en bord de mer, à peu de distance au sud des célèbres thermes d’Antonin; vestiges de maisons d’époque punique  de la dernière période en l’état de la destruction de la ville par les armées romaines, et de maisons datant de l’époque romaine.

Les thermes d'antonin: Aujourd'hui, il ne subsiste que le sous-sol. Heureusement qu'une maquette a été réalisée pour le représenter. Les thermes, bâtis sous l'empereur Antonin (142-162), possédaient un vaste frigidarium de plus de 15 m de hauteur et d'autres énormes salles de bain. Par leurs gigantesques dimensions, ces thermes ont probablement été parmi les plus importantes de l'Empire romain.

Les villas romaines: Le Parc archéologique des villas romaines est situé sur la colline qui surplombe les thermes. Vous y découvrirez une vue exceptionnelle sur Carthage.

Le théâtre: Ce théâtre du IIème siècle pouvait contenir 11 000 personnes. Restauré, il accueille chaque été le Festival International de Carthage.

La Cathédrale Saint Louis: Une ancienne cathédrale, désaffectée pour le culte, elle est connue depuis 1993 sous le nom d'Acropolium comme un lieu culturel accueillant rencontres, expositions ou concerts. De style byzantin mauresque, il est soutenu de colonnes de marbre aux chapiteaux dorés, de plafonds de bois peint et de vitraux.

Le musée de Carthage: Créé dès 1875 avec des collections recueillies dans le site, développé à partir de 1881 avec les fouilles des Pères Blancs et rénové à partir de 1966. Le musée comprend trois grandes époques: punique, romaine et  paléochrétienne et recèle l'essentiel des plus précieux documents archéologiques découverts à Carthage: mosaïques, fragments d'architecture, etc.

les port puniques: Composés d'un port de commerce et un port militaire, ils étaient entourés de murailles. Le port militaire fut construit selon un plan très ingénieux qui permettait de cacher le nombre de bateaux présents dans le port. Aujourd'hui seuls deux vastes bassins sont visibles.

La Carthage contemporaine :  Carthage est aujourd'hui une chic banlieue résidentielle de Tunis. Jolies villas, élégantes boutiques et chancelleries composent le paysage moderne de ce site antique. Elle abrite même le palais présidentiel.

Le cimitère américain de Carthage: appelé North Africa American Cemetery and Memorial en anglais, est un cimetière militaire regroupant sur onze hectares les tombes de 2 841 soldats américains. Inauguré en 1960, il est localisé à proximité du site archéologique de Carthage. Le cimetière est ouvert quotidiennement au public de 9 h à 17 h, à l'exception de Noël et du Jour de l'an ; il reste ouvert durant les jours fériés tunisiens. Lors des heures d'ouverture, un employé est présent dans le bâtiment des visiteurs pour répondre aux questions et guider les familles dans le cimetière ou au mémorial.


Terminal - Carthage :

COMMENTAIRES

Laisser un commentaire

Météo
Tunis
Jeudi, 24-08-2017
Actualités
19-01-2017
Le terminal de croisière de la Goulette a accueilli Mercredi 18...
05-12-2016
Le terminal de croisière de la Goulette a accueilli vendredi 02...
17-11-2016
Du 19 novembre 2016 au 12 février 2017, le Musée nationa...
Le programme des escales
Vidéo